« Let’s goth ! », un audio-guide décalé pour l’expo Wisigoths (31)

Dans l’exposition Wisigoths. Rois de Toulouse, j’ai eu un coup de cœur pour un audioguide…bien particulier. Laissez-moi vous raconter ma découverte !

Dans sa dernière exposition, le Musée Saint-Raymond de Toulouse propose de nombreux supports, dont deux audioguides : un pour les familles, et un autre plein d’humour pour les adultes (et ados). De manière classique, un numéro de piste est indiqué à côté de certains cartels ; il suffit de taper le numéro sur son audioguide. De manière beaucoup moins classique, l’audioguide nous raconte les œuvres exposées sur des pistes entrecoupées de citations de Kaamelott, des Visiteurs, d’Au service de la France… Pour parler du trésor de Petroasa, la voix off nous dit que « rien que l’histoire du trésor, c’est du Netflix » tellement il a connu de rebondissements après sa découverte. Ça vous donne le ton, si vous ne l’aviez pas déjà cerné grâce au nom de l’audioguide : « Let’s Goth ! ».

Une question de ton

L’idée d’un audioguide au parti pris si atypique vient de Laure Barthet, directrice du musée et commissaire de l’exposition. Cet audioguide n’est clairement pas habituel !

Les informations, précises, sont délivrées avec un langage familier, voire des gros mots (oups), vraiment sur le ton de la confidence, qui donne envie de regarder autrement les œuvres. Non, le musée n’est pas qu’une histoire de vieux conservateur coincé qui vous parlerait du haut d’une chair de fac : la culture est aussi pour vous, nécessaire au quotidien ! C’est comme si un guide nous emmenait faire une troisième mi-temps pour nous raconter ses objets préférés. Ou comme si un personnage du Donjon de Naheulbeuk se promenait dans l’exposition à vos côtés, au choix.

Le musée donne le ton par un panneau dès l’entrée, afin d’évider les couacs : « Ceci n’est pas un audioguide traditionnel. Le dispositif  » Let’s goth » […] est un parcours humoristique dans l’esprit de la série télévisée Kaamelott. Le ton et le vocabulaire employés ne sont pas adaptés à tous les publics. ». Laure Barthet, directrice du musée, a bien voulu m’expliquer la présence de ce panneau : « Après la réaction d’une personne âgée, nous l’avons mis pour que mes collègues en surveillance ne soient pas mis en difficulté ».

Si le musée ose l’humour au musée, c’est qu’il est pensé en complémentarité avec d’autres dispositifs. textes de salle, textes enfants, textes anglais et espagnols, cartels développés… Tous ont leur ton, sont complémentaires. Ce ton très libre n’aurait sans doute pas été validé en musée si tout autour, d’autres dispositifs plus classiques n’étaient pas déjà présent.

Audioguide commun pour pistes familles et pistes adultes, feuillets accompagnant les pistes famille
Audioguide commun pour pistes familles et pistes adultes, feuillets accompagnant les pistes famille

La culture pop au musée

Dès les premières pistes, j’ai été bien étonnée de reconnaitre les répliques cultes de la Folie des Grandeurs, de Kaamelott, des Visiteurs, d’Au service de la France, et sûrement de nombreuses autres que je n’ai pas identifiées ! Comme dans l’exposition Age of classics !, toute la pop culture audio-visuelle franchouillarde y passe, et ce décalage surprenant fait bien rigoler.

L’audioguide se sert de la culture audio-visuelle mais aussi de la pop culture au sens du savoir commun à un grand nombre. Le musée part de ce que le visiteur connaît, son monde familier, pour dédramatiser le côté officiel et froid d’un musée. Ça vaut autant pour les extraits sonores (les séries et films bien connues) que pour les réflexions que fait notre voix off/guide. Du coup, on apprend que tel collier devait plutôt appartenir à un CSP+, que les soldes actuelles tirent leur nom d’un type de monnaie, …

Les dialogues partent aussi de choses très concrètes, de ce qui passe vraiment par la tête du visiteur mais qu’il n’ose pas avouer. En vitrine on voit encore de la vieille monnaie, un peigne cassée, « une tripotée de récipients »… Après ces remarques familières, l’audioguide nous raconte pourquoi il n’y a « rien de mieux pour […] les archéologues » que ces vieilles choses. On découvre pourquoi, pour la personne qui nous parle, c’est génial : on retrouve le plaisir de comprendre, de découvrir, comme si un historien passionné vous prenait par la main. On comprend pourquoi telle vieille pierre est digne d’être exposée sous vitrine avec le plus grand soin, pourquoi tel peigne cassé et bien banal est intéressant. Pour vous faire une idée du ton employé, le Musée Saint-Raymond partage la piste audio qui accompagne les peignes sur son compte Twitter :

Un peigne de type Thomas III (IVe siècle, Ukraine)
Un peigne de type Thomas III (IVe siècle, Ukraine)

Un dispositif adolescent ?

L’audioguide n’est « pas adapté[…] à tous les publics » certes, mais l’utilisation de la pop culture permet de toucher un public peu visible au musée : les ados. Il y a encore peu de dispositifs ado au musée, même s’ils sont de plus en plus nombreux. D’ailleurs, on trouve des audioguides pour parents, enfants ou familles ; des cartels enfants ou adultes, mais une seule proposition ado à ma connaissance*. Ici, c’est un dispositif adulte qui se démarque car il est vraiment bien pour parler à des ados et jeunes adultes ! Un article de la Lettre de l’OCIM suggère que les dispositifs ados sont peu efficaces en France car « [leurs] horaires étant imposés, [les adolescents] ne sont pas invités à décider de l’heure et de la durée de leur visite ». Et hop, un autre atout pour faire de cet audioguide un dispositif ado !

La mise en place du projet

Pour cet article, j’ai pu contacter Jean-Christophe Piot, qui a rédigé et enregistré les pistes de l’audioguide et a bien voulu répondre à mes questions. L’équipe dédiée à ce projet compte Jean-Christophe Piot pour la rédaction des textes et la voix ; Charlène Nouyoux pour l’habillage sonore, le choix des extraits sonores ; ainsi qu’un ingénieur son, en parallèle de l’équipe du musée. Une organisation proche de celle mise en place pour l’audioguide enfant du musée d’Aquitaine, souvenez-vous.

Après avoir fait valider des ébauches, le gros du travail a été fait en un peu plus de deux mois. L’écriture des pistes audio s’est faite en même temps que l’exposition se montait, avec les informations de l’exposition mais aussi des recherches personnelles, le tout validé par des relectures du musée.

Vitrine accompagnée de textes adultes, de textes enfants, et de pistes audio
Pictogramme discret pour identifier le pistes de l'audioguide adulte
Pictogramme discret pour identifier le pistes de l’audioguide adulte

L’objectif était de « ne pas faire doublon » avec les textes mais de proposer « une approche plus intime », et aussi clairement décalée qui m’a beaucoup fait rire toute seule, devant les œuvres. L’équipe a souhaité ce ton plus léger sans concéder l’exactitude historique. Jean-Christophe Piot utilise une jolie comparaison pour définir le rôle de vulgarisateur : comme le comédien interprète tout en respectant le texte de l’auteur, l’équipe de l’audioguide garde la rigueur scientifique en adoptant un ton bien à elle.

Pour vous donner une idée du ton de l’audioguide, voici comment Jean-Christophe Piot me parle de ce travail sonore en équipe : « On sait que l’humour est une clé pour capter l’attention, et on tient tous les deux à s’en servir avec Charlène. Et comme on partage des références communes, ainsi qu’un certain goût du jeu de mot catastrophique, du nonsense, des références de la culture pop, du gag visuel […] et de la rythmique propre aux comics et aux dessins animés, on est assez complémentaires…».

En bref

Un super audioguide, drôle, pédagogique, qui touchera les adultes comme les ados.

Infos pratiques

Exposition Wisigoths. Rois de Toulouse au Musée Saint-Raymond
Jusqu’au 27 décembre 2020
du mardi au dimanche, de 11h à 18h

Petit point sur la situation due au covid : du gel à disposition à trois endroits de la salle d’exposition, pour permettre à tous de profiter des dispositifs de médiation 😉

Pour aller plus loin

  • Pour vous faire une idée du ton de l’audioguide, retrouvez Jean-Christophe Piot dans le podcast C’est plus compliqué que ça juste ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :