L’art et la matière. Prière de toucher (69)

En quête d’ « une nouvelle expérience sensorielle* » au musée ? Ne cherchez plus, Exposcope a ce qu’il vous faut !

Une année riche pour le tactile au musée

Sur le blog, on vous a déjà parlé de dispositifs tactiles : l’article de Louise Toucher pour voir présente des stations tactiles dans des collections permanentes. Cette fois-ci, de même que pour lexposition Très toucher (je vous en parlais dans cet article), le tactile est cœur du propos de L’art et la matière. C’est le sujet à part entière de deux expositions cette année, pas un espace annexe d’une collection permanente. Très toucher aborde le sujet sous l’angle scientifique (comment le corps perçoit des sensations, le chaud, le froid, la douleur), tandis que l’exposition L’art et la matière décortique ce même thème de manière artistique, esthétique.

 

Prière de toucher !

L’art et la matière a été conçue par le musée Fabre de Montpellier, en partenariat avec le musée du Louvre et cinq musées d’art, inscrits dans le cadre du réseau FRAME (FRench American Museum Exchange). Aujourd’hui je vous présente l’exposition telle que je l’ai vue à Lyon, mais sachez qu’elle sera ensuite en itinérance dans les quatre autres musées d’art partenaires : Nantes, Lille, Rouen, puis Bordeaux**.

L’exposition est courte. Elle se compose de trois salles, « Voir autrement », « L’atelier du sculpteur » et la salle finale. Le visiteur trouvera des reproductions de sculptures (parfois très grandes !) et des échantillons de matière à toucher.  Le tout est accompagné de cartels en écriture « noire » doublés en braille,  d’un audioguide, du flyer de l’expo qui se révèle être très complet (focus sur une dizaine d’œuvres), de vidéos, d’enregistrements…

Cartel en braille et en « noir » (en blanc en l’occurrence ;) )
Cartel en braille et en « noir » (en blanc en l’occurrence 😉 ), doublée d’une piste audio

L’objectif de cette exposition tactile est multiple. L’inclusion : l’exposition permet d’élargir l’offre artistique aux déficients visuels. Elle a été conçue avec des handicapés visuels. Elle propose au grand public de se mettre à la place des handicapés, de même qu’une section de l’exposition Très toucher qui proposait d’évoluer dans une salle sombre, ou d’écrire en braille. Parer à la frustration des visiteurs : les visiteurs ont souvent le réflexe de toucher les œuvres, alors que la bonne conservation des œuvres nécessite des mesures de sécurité strictes. Rendre le musée accessible aux enfants : leur permettre de toucher pour les aider à se concentrer.

Dernière salle : Voltaire assis, J.-A. Houdon, 1780-1790, reproduction 2016 (Tactile Studio, SNBR, Office de la Pierre Dure, Corrine Durand)
Dernière salle : Voltaire assis, J.-A. Houdon, 1780-1790, reproduction 2016 (Tactile Studio, SNBR, Office de la Pierre Dure, Corrine Durand)

Les sculptures de l’exposition sont des reproductions créées par la référence en la matière, Tactile Studio, aux côtés de la RMN. Ce ne sont pas des œuvres originales, pas des répliques exactes mais des interprétations permettant une lecture claire de l’oeuvre avec les mains. Attention, certains reliefs peuvent donc être modifiés ! A vue d’œil, les sculptures peuvent donc parfois paraître très lisses. Je me demande si cette nuance est bien perceptible par le grand public….qui a parfois du mal à s’y retrouver entre original et copie (qu’est-ce qu’on n’entend pas dans un musée !).

 

Une exposition sur le toucher, mais qui fait aussi la part belle aux autres sens.

Louise, qui avait fait un mémoire sur les dispositifs tactiles en musée, affirme dans son article à ce sujet : « Surtout, il ne faut pas oublier que ces supports doivent toujours être accompagnés soit d’un guide-conférencier qui saura accompagner la découverte, soit d’un enregistrement audio : ces supports sont inutilisables sans une aide additionnelle ! ».

Bingo ! C’est le cas ici, dès la première salle, nommée « Voir autrement », qui sert en quelque sorte d’échauffement pour apprendre à voir avec les mains. Tout d’abord, une médiatrice vous accueille et vous remet des masques. Si vous êtes venus à plusieurs, vous pouvez vous bander les yeux, et une personne du groupe qui restera yeux grand ouverts (pour plus de sécurité) vous guidera à la découverte des œuvres, grâce à un audioguide.
Ensuite, des témoignages audio font une bonne introduction sur le fait de toucher au musée (point de vue d’enfants, de professionnels de musées,…). Plus loin, des textes de salle vous guideront : touchez, sentez et analysez vos émotions !
Enfin, une piste audio vous aide à découvrir du bout des doigts une sculpture cachée par un rideau.

Section « Voir autrement »
Section « Voir autrement »
Derrière le rideau, la Rieuse de J.-B. Carpeaux, v. 1870, reproduction 2018 (Tactile Studio et Corinne Durand)
Derrière le rideau…la Rieuse de J.-B. Carpeaux, v. 1870, reproduction 2018 (Tactile Studio et Corinne Durand)

L’exposition est immersive, car en plus du toucher, l’ouïe et l’odorat sont ensuite sollicités. Dans la deuxième salle, « L’atelier du sculpteur », le rapport à la matière qu’a l’artisan sculpteur est appréhendé en triptyque : la sculpture en bronze, en pierre et en terre. Chaque type de sculpture est présentée sur le même principe. On met un casque pour entendre les bruits de l’atelier du sculpteur, de ses outils réagissant au matériau. En même temps, on touche la matière et les outils, et on sent le parfum de l’atelier. Pour la taille sur pierre, l’odeur de vieille pierre était tellement juste que je l’ai tout de suite associée à celle d’une église.

L'atelier du sculpteur, Tête de l'Eloquence, E.-A. Bourdelle, 1913-1923, reproduction 2016 ((Tactile Studio, SNBR, Office de la Pierre Dure, Corinne Durand)
L’atelier du sculpteur, Tête de l’Eloquence, E.-A. Bourdelle, 1913-1923, reproduction 2016 ((Tactile Studio, SNBR, Office de la Pierre Dure, Corinne Durand)
L'atelier du sculpteur : modelage de l'argile
L’atelier du sculpteur : modelage de l’argile

La troisième salle présente des chefs-d’œuvre m’a moins marquée. Elle n’est pas thématique. En plus, comme j’étais seule, sans personne pour me guider, je voyais les œuvres avec les yeux avant de les toucher. Je n’avais pas le défi de deviner au plus juste une œuvre encore jamais vue….

 

Quel public

Je ne connais pas d’exposition qui soit pensée pour un seul type de public. Lorsqu’on crée des dispositifs tactiles, a priori pour personnes handicapées visuellement, on touche en fait un très large public !

C’est une chance d’avoir autant d’œuvres à portée de main pour les aveugles et non voyants, mais ça permet aussi une meilleure compréhension des œuvres pour les handicapés mentaux, et un moyen d’aider les enfants à se concentrer tout au long de l’exposition. L’aspect ludique permet de mieux ancrer les œuvres dans sa mémoire et aide à ne pas décrocher. On peut faire l’exposition en tandem, l’un devenant guide pour l’autre visiteur qui fermera les yeux : bon moment garanti ! (j’ai vu des adolescents se prêter au jeu de bon cœur). Les enfants peuvent devenir votre guide et s’investir pleinement. Bref, la médiation permet de rendre le propos accessible à tous !

Et vous, vous aimez les expériences tactiles au musée ?

 

Plus d’informations sur l’exposition

Les infos pratiques sont sur cette page, et le dossier pédagogique (école/collège) est disponible sur le site de Canopé.
A découvrir aux beaux-arts de Lyon jusqu’au 22 septembre , tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h.
20 place des Terreaux
69 001 Lyon
12€ / 7€

Toutes les informations relatives à l’exposition sont disponibles ici.
Retrouvez aussi l’exposition en vidéo sur cette page.

*d’après le livret de visite L’art et la matière. Prière de toucher, Musée des Beaux-arts de Lyon

**L’exposition près de chez vous :
Avril – septembre 2019 : musée des Beaux-arts de Lyon
Mai – septembre 2020 : musée d’arts de Nantes
Octobre 2020 – février 2121 : palais des Beaux-arts de Lille
Avril – octobre 2021 : musée des Beaux-arts de Rouen
Octobre 2021 – mars 2022 : musée des Beaux-arts de Bordeaux

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :