Au musée Berlioz (38)

Lors des dernières vacances, je suis partie à la découverte d’une maison d’artiste : le musée Hector Berlioz. Revue d’une exposition en famille.

Un tour dans la maison natale du musicien

Dans un beau bâtiment dauphinois du XVIIIe siècle a grandi Hector Berlioz, musicien renommé du XIXe siècle. Cette maison qui vaut déjà le détour à elle seule est aujourd’hui un musée consacré au compositeur.

Le parcours commence au rez-de-chaussée par la présentation du contexte artistique et de la carrière de Berlioz. L’introduction se fait sous forme de texte caché par des volets glissants, qu’on active via un interrupteur : un bon exemple de cartel caché !

Fresque d'introduction
Fresque d’introduction aux panneaux coulissants

Ensuite, au fil des étages, vous découvrez la vie de la famille Berlioz. Les pièces sont à la fois luxueuses et intimistes, on imagine aisément les Berlioz tenant salon ou la cuisinière aux fourneaux. La cuisine, une des premières pièces, a fasciné les enfants.

La cuisine des Berlioz
La cuisine des Berlioz

Autre élément qui a retenu l’attention de toute la famille : un portrait de Berlioz le présente dans un beau fauteuil, devant son piano. Le portrait est lui-même présenté devant ce même fauteuil et ce même piano. Le département a récemment acquis le piano de Berlioz. Merci à l’agent de surveillance d’avoir répondu à toutes les questions des enfants et partagé l’histoire du piano avec tant d’enthousiasme !

A chaque visite, j’apprécie toujours la scénographie : les panneaux de salles sont sur des battants d’armoires murales, des œuvres étant exposées dans ces armoires. On a l’impression de se glisser dans les placards de famille ! Et pour aller plus loin, un audioguide bilingue complète les panneaux.

Les vitrines-armoires
Les vitrines-armoires

Ce jour-là, un concert de Noël parvenait jusqu’à nos oreilles. Déjà dans l’été, un beau concert avait lieu en même temps que nous visitions les espaces : sachez donc que la programmation est aussi riche que la visite !

 

L’audioguide, outil pour adultes…et pour enfants ?

Nous étions trois enfants et deux adultes à visiter le musée, avec deux audioguides en tout. Le plus grand (9 ans) a demandé son propre audio-guide. Deux versions étaient disponibles : français ou anglais. Même si ce dispositif est plutôt destiné aux adultes, l’enfant apprenait quantité d’anecdotes qu’il relatait ensuite aux autres.

C’est un outil qui m’est apparu comme non négligeable pour les enfants. L’audioguide n’est ni plus ni moins qu’une histoire racontée, beaucoup plus accessible qu’un texte de salle, même pour un enfant de 9 ans qui sait déjà très bien lire. Je sais que ce garçon avait déjà apprécié  l’audioguide enfant du château de Versailles, et je comprends mieux que des musées proposent des audioguides spécialement conçus à destination des enfants.

Est-ce que pour autant il faut privilégier les audioguides pour enfants aux livrets-jeux ? Pas sûr, car les livrets-jeux ont certes du texte qui peut freiner, mais favorisent peut-être plus le dialogue avec les autres visiteurs. A noter : les plus jeunes, âgés de 7 ans, ne voyaient dans l’audioguide qu’un téléphone avec lequel jouer…comme quoi, deux ans d’écart, ça compte !

 

Des dispositifs numériques pour toute la famille

Par deux fois, les enfants se sont laissé happer par des écrans numériques, sur lesquels ils jouaient à faire défiler les images, sans voir les informations délivrées. Je vous parlais déjà de l’effet hypnotisant des écrans sur enfants…c’est encore et toujours la même observation. Pour une personne plus grande en revanche, on peut découvrir la correspondance de Berlioz (texte manuscrit et version dactylographiée). A côté du dispositif numérique, on découvre la correspondance « en vrai », dans des tiroirs qui s’allument lorsque le visiteur les ouvre. De quoi émerveiller les enfants par l’effet malle-au-trésor-à-ouvrir, et les adultes par l’importance des documents.

 

Une autre borne permettait d’écouter les morceaux les plus célèbres de Berlioz, partition  l’appui. Une dernière, le Rétroquiz, proposait de reconnaître avec quel appareil les morceaux de Berlioz étaient diffusés (du phonographe au lecteur CD). La bonne idée : la borne dispose de 4 casques, ce qui permet à la famille d’écouter ensemble la même chose.

Rétroquiz musical
Rétroquiz musical

La visite a aussi été l’occasion de tester un autre « dispositif » : le sac de MuséoJeux de l’association Môm’art…la suite au prochain épisode 😉

 

En bref

Un très beau lieu intimiste, des outils adaptés à une visite familiale, une équipe chaleureuse… On recommande vivement le musée. Et pour ceux qui hésitent encore à y aller : le musée est gratuit pour tous ! Belle initiative du département de l’Isère pour tous les musées qu’il gère.

 

Infos pratiques

Le musée est ouvert tous les jours en période estivale, et du mercredi au lundi le reste de l’année (les infos pratiques ici). A ne pas manquer : les expositions temporaires et la programmation du festival Berlioz durant l’été. Vous pouvez aussi visiter le musée depuis chez vous en 360° en cliquant ici. Pour en savoir plus sur l’histoire de la maison, rendez-vous sur le site du musée. Et juste pour le plaisir des oreilles, je vous mets ici la Ronde du Sabbat.

Le musée Berlioz se situe dans une belle petite ville des Terres froides : ne manquez pas de vous balader sous la grande halle de la ville après votre visite !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :