Une médiation très visuelle au musée Colette (89)

L’oeuvre de Colette est riche, très riche ! Et c’est ce que fait passer de manière efficace la scénographie du musée Colette.

La frontière entre scénographie et médiation étant floue, je me permets d’évoquer trois points de scénographie qui m’ont vraiment plu dans ce lieu pour l’effet qu’ils produisent sur le visiteur.

Dans le village natal de Colette, un musée a ouvert ses portes en 1995. On y présente sa vie, ses lieux de résidence (sa chambre du Palais-Royal y est reconstituée), son œuvre. Par sa scénographie, le musée Colette fait passer des informations clairement et visuellement. Pas de texte indigeste dans les escaliers, ni dans la bibliothèque ni dans la salle biographique.

Une vie en images

Pour introduire la biographie de l’auteure, peu de texte. Pour des informations vraiment développées, rendez-vous en fin de parcours sur un chouette documentaire (projection d’environ 30mn). Mais avant la fin du parcours, il y a tout de même une salle pour évoquer les grandes lignes de sa vie. C’est cette salle qui m’a marquée.

On n’y trouve peu de texte, mais énormément de photos ! Les murs en sont recouverts. Chaque mur représente une période, de l’enfance de Colette à sa mort. Le visuel suffit à saisir l’esprit d’une époque. Chaque mur a un cartel d’ensemble : on sait que durant telle décennie Colette fréquentait telle personne, était sur des scènes burlesques, avait tel projet… Cette approche visuelle peut convenir à toute exposition monographique.

Il y a un minimum de texte, juste assez pour faire parler les photos. Tout le reste passe par le regard. Seul bémol : pour un primo-visiteur, ce n’est peut-être pas le plus adapté. Par exemple, savoir qu’elle rencontre tel auteur telle année n’aide pas beaucoup si on ne connaît pas grand chose en littérature. Mais enfin, comme je le disais, il y a toujours un documentaire complémentaire pour situer tout ça !

Musee_Colette_Salle_Biographie
La belle Colette sous toutes ses coutures

Des livres par volées

Le musée s’étend sur plusieurs étages. Ingénieusement, la scénographie s’invite sur le flanc des marches à chaque étage. Chaque marche reçoit le titre d’un livre de Colette, par ordre chronologique. Trois volées d’escaliers ne sont pas de trop ! On prend visuellement compte de l’ampleur de la création de Colette. En passant d’un étage à l’autre, on s’amuse à repérer les ouvrages qu’on a pu étudier en cours, qu’on a pu lire, ou au contraire en découvrir d’autres.  

Musee_Colette_Escaliers
Quelques marches…

Après avoir rédigé cet article, je me suis renseignée sur la scénographe du lieu, Hélène Mugot. Elle parle justement de ces dispositifs en ces termes : « L’Ars Memoriae antique choisissait pour fixer un savoir, des « lieux » et des images inhabituelles, ainsi cette localisation surprenante des mots fera image et sans effort, au cours de la visite, enracinera un savoir sur Colette. » Il est vrai que le visuel aide beaucoup à ancrer des informations dans notre mémoire, et ces dernières années la mode du mind-mapping* en témoigne. Pour moi, la scénographie est cruciale pour comprendre le propos d’un musée en un seul regard.

Pour l’anecdote, j’ai ensuite retrouvé ce principe dans une papeterie, qui retrace l’histoire du magasin dans les escaliers et sur les marches. Et on retrouve ça aussi  dans la Petite Galerie du Louvre pour l’expo 2017-2018, dans diverses gares, etc… Je ne compte plus les exemples.

Rougier_Ple_Escalier_Musee_Papeterie
Chez Rougier & Plé

 

La bibliothèque

Dans une bibliothèque reconstituée, on compte un très grand nombre de livres. Ce sont de “faux” livres : on voit la tranche, on peut les ouvrir, mais dedans on ne trouve que quelques pages. C’est comme une boîte en carton déguisé en livre. Chaque oeuvre de Colette est associée à un livre, dans lequel on trouve un extrait (d’une à trois pages) de cette œuvre. Il faut savoir qu’il n’y a pas deux livres qui traitent de la même œuvre dans la pièce : on a toute la production de Colette sous les yeux. Encore une fois, de manière plutôt discrète, on fait comprendre au visiteur à quel point Colette était un auteur prolixe !

Lors de ma visite, nous étions plusieurs à nous asseoir pour prendre le temps de lire quelques extraits, et ainsi découvrir quelques romans, comme dans la bibliothèque d’un ami. J’ai trouvé que le parcours était très agréable et fluide grâce à ce type de médiation (si on considère la scénographie comme de la médiation).

 

Avant de conclure, un point qui n’a pas grand rapport avec le visuel, mais qui a son importance : le musée est apparemment gratuit pour les habitants du village. Je ne sais pas si pour autant ils viennent plus au musée que d’autres, mais comme sortie du dimanche dans un petit village, c’est plutôt chouette !

J’espère que ce bref aperçu vous aura donné envie de découvrir ce beau musée !

 

Retrouvez d’autres sorties sur cette page 😉

Infos pratiques

Le musée se trouve en Bourgogne à Saint-Sauveur-en-Puisaye, non loin de Saint-Fargeau, demeure d’un autre écrivain, Jean d’Ormesson . Sachez aussi que le musée Colette propose de belles expositions temporaires de juin à octobre. Prochain thème : « Sem, caricaturiste de la Belle Epoque« . Toutes les infos sur le château-musée Colette sont ici !

Webographie

  • Pour en savoir plus sur la scénographie, le site de la scénographe présente en détail et de manière claire le projet du musée Colette.
  • L’ars memoriae dont parle la scénographe, en bref, sur cette page wikipedia.
  • *Aujourd’hui, le principe est plus ou moins le même avec le mind-mappig, ou carte heuristique. Une brève définition ici !

2 commentaires sur “Une médiation très visuelle au musée Colette (89)

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :